ANRS 12 346- AIMA

Intitulé du projet
VIH et cancer dans les pays à ressources limitées : état des lieux et faisabilité d’un projet desuivi prospectif des cancers chez les personnes vivant avec le VIH dans 3 capitales d’Afrique sub-saharienne

Problématique
Dans les pays à ressources limitées, les cancers représentent un problème de santé publique croissant. En 2008, près de 56% des cancers et 64% des décès associés sont survenus dans des pays à ressources limitées. En Afrique sub-saharienne où le VIH est un gros problème, environ un tiers des cancers sont associés aux maladies infectieuses. Les personnes infectées par le VIH sont particulièrement concernées par un risque accru de sarcome de Kaposi, de lymphomes et de cancer du col. Pourtant, les données sur la fréquence des cancers chez les adultes infectés par le VIH et sur leur prise en charge dans les contextes de pays à ressources limitées sont très limitées. Au sein des projets financés par l’ANRS, par exemple, on observe un contraste marqué entre une production richede recherches sur cette question en France et un nombre très limité d’études en Afrique subSaharienne.

Objectif

L’objectif de cette étude exploratoire était de faire un état des lieux sur l’épidémiologie et la morbidité des cancers chez les adultes infectés par le VIH à Yaoundé, Bobo Dioulasso et Abidjan, en particulier au sein des sites ANRS, sur les mesures de dépistage et de prise en charge disponibles, et de réfléchir sur les priorités de recherche dans ce domaine et dans ces trois pays. Ce projet s’articule donc sur deux axes de travail: —Une analyse de situation qui avait pour objectif spécifique d’analyser les besoins pour la lutte contre le cancer chez personnes vivant avec le VIH à Yaoundé, et BoboDioulasso. Cette analyse aporté sur la prévention, le dépistage précoce, le diagnostic et traitement des cancers, les soins palliatifs, et la surveillance et système d’information

— Une réflexion sur les priorités de recherche dans le domaine de la prévention et de la prise en charge des cancers chez les personnes vivant avec le VIH.
— Cette réflexion permettra de déterminer les questions de recherche prioritaires dans les contextes des trois villes étudiées, les critères de résultats importants à considérer, et le type d’étude nécessaire pour y répondre.

Les données de cette étude transversale multi-centrique à visée descriptive ont été collectées à partir de recherches bibliographique ou documentaire, d’entretiens avec des informateurs clés et de revus rétrospective de dossiers.

Mots-Clés
Cancer, VIH, Afrique sub-Saharienne, Santé Publique, prévention

Investigateurs Principaux

Share