ANRS 12 322-PediacamDEV

Intitulé du projet
Évaluation transversale du développement des enfants âgés de 4 à 9 ans révolus infectés ou
exposés à l’infection par le VIH de la cohorte ANRS 12140/12225 – PEDIACAM

Investigateur(s)/Coordinateur(s)
Coordinateurs :
– Nord : Pr Albert Faye, Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Robert Debré, Paris, France
– Sud : Dr Mathurin Cyrille TEJIOKEM, Service d’Epidémiologie et Santé Publique Centre Pasteur du Cameroun
Correspondant de l’étude chez le Promoteur (ANRS) : Paula Garcia, Chef de projet

Équipe de Coordination au Cameroun
– Dr Pierre DE BEAUDRAP, Centre d’Étude en Population (CEPED), Institut de Recherche pour le Développement,
Yaoundé, Cameroun et Paris, France.
– Dr Estelle PASQUIER, Initiative 5% Sida, Tuberculose, Paludisme, Paris, France – IFORD, Yaoundé, Cameroun.
– Pr Diavolana Koecher, Faculté de Médecine, Université de Mahajanga, Madagascar.
– Dr Mathurin Cyrille TEJIOKEM, Centre Pasteur du Cameroun

Contexte de l’étude
Les atteintes cognitives, motrices et sensorielles liées au VIH ont été et restent des problèmes importants chez l’enfant. Même si l’avènement des ARV a permis une diminution des tableaux gravissimes d’encéphalopathies progressives, la littérature montre que des atteintes plus limitées semblent persister. Les conséquences sur le long terme sont encore mal connues mais risquent de constituer un problème de santé publique en Afrique sub-Saharienne où vivent la grande majorité des enfants nés de mères VIH+ (infectés ou non par le VIH). Pourtant, les données sur l’importance de ces atteintes cognitives, motrices et sensorielles, ainsi que sur les interactions avec les autres facteurs susceptibles de retarder le développement des enfants, restent encore parcellaires dans les pays à ressources limitées (essais CHER et PREDICT).
La cohorte ANRS 12140/12225-Pediacam offre une opportunité rare en Afrique sub-Saharienne de mieux comprendre le développement d’enfants infectés par le VIH et d’enfants exposés non-infectés suivis depuis leur naissance. Cette étude ancillaire vise à réaliser une évaluation neuro-cognitive détaillée des enfants de Pediacam âgés entre 4 et 8 ans révolus. Elle pourra ainsi apporter des informations complémentaires à celles produites par les essais CHER et PREDICT sur le
devenir à long terme des enfants infectés, selon l’âge à l’initiation des ARV, et des enfants non infectés mais exposés au VIH, en comparaison avec le groupe témoin non infecté non exposé au VIH de la cohorte.

Objectifs
– Estimer la fréquence des atteintes cognitives, motrices et sensorielles entre 4 et 8 ans chez des enfants nés de mères VIH+ pris en charge dans les 7 premiers mois de vie
– Étudier le rôle de l’exposition au VIH maternel et/ou à la PTME sur ces atteintes à long terme chez les enfants non infectés ;
– Étudier le rôle de la précocité du traitement ARV (avant 3 mois versus entre 3 et 7 mois) sur ces atteintes à long terme chez les enfants infectés

– Identifier les facteurs pronostiques dans ce contexte et de décrire les conséquences sur la vie sociale de ces enfants

C’est une enquête transversale nichée dans la cohorte ANRS 12140/12225-Pediacam. Les enfants inclus dans Pediacam âgés de 4 à 9 ans révolus seront éligibles pour cette étude ancillaire. Après consentement écrit de l’un des parents ou du tuteur légal, l’évaluation du développement de l’enfant sera organisée en trois étapes :
Etape1 : Évaluation clinique de l’enfant avec :
– Examen anthropométrique et évaluation des étapes du développement de l’enfant.
– Examen neurologique
Etape2 : Évaluation cognitive par le test K-ABC II.

Etape3 : Évaluation sensorielle de l’enfant avec :
– Examen ORL spécialisé incluant un audiogramme.
– Examen ophtalmologique incluant une évaluation de l’acuité visuelle et du fond d’œil

 

Investigateurs Principaux

Share